Confrérie Saint Arnoul du comté de Chiny

confrérie arnoul chiny

Historique

La confrérie de Saint-Arnoul du comté de Chiny a été fondée en 1967. Dans l’ordre d’ancienneté, elle est la quatrième confrérie luxembourgeoise. Différente des autres confréries provinciales, Saint-Arnoul de Chiny s’inspire de l’histoire et des traditions du comté de Chiny, fondé en 980. Autre particularité, c’est à Bruxelles qu’elle fut imaginée!

En effet, comme la plupart des localités de notre province, Chiny connu au cours des siècles passés de nombreuses émigrations, vers des contrées parfois lointaines : Amérique, France et plus récemment vers Bruxelles et d’autres grandes villes de Belgique. A Bruxelles, vers les années soixante, quelques-uns de ces « tchinots » déracinés se retrouvaient régulièrement, à l’ombre de la « Maison du Luxembourg ». Le « Groupement des Luxembourgeois de Bruxelles », le « Cercle royal des Amis gaumais » et plus tard « les Amis du Pays de Chiny », furent le ferment qui conduisit à la naissance de cette confrérie.

La confrérie portera le nom de saint Arnoul du comté de Chiny en mémoire de deux grands saints, saint Arnoul de Gruyères et saint Arnoul de Metz, liés à l’histoire prestigieuse de ce comté.
Saint Arnoul de Gruyères (France) est le patron du comté. Ce prédicateur fut assassiné au moyen-âge dans les bois de Froidmont. Othon de Warcq (980), premier comte de Chiny, fit transférer ses reliques dans l’église de la forteresse de Warcq (Ardennes françaises). Lors d’un conflit suite au partage de la Lotharingie, Adalbéron archevêque de Reims, fit le siège de la forteresse de Warcq et y bouta le feu. L’incendie épargna l’église où étaient gardées les reliques du saint. Après le siège, Adalbéron les transféra à l’abbatiale de Mouzon, d’où elles disparurent à la révolution française.
Saint Arnoul de Metz, quant à lui, faisait partie de la célèbre lignée des Bar et Briey dont dépendait le comté. Arnoul Ier, dit le chasseur, après avoir établi le prieuré de Prissches (Charleville) et l’abbaye d’Orval, décida de créer un prieuré à Chiny. Il lui donna somme patron saint Arnoul de Metz, dont le corps repose toujours dans la cathédrale de Metz. Comme on peut le constater, les deux saints sont étroitement liés, raison suffisante pour que la noble confrérie de Chiny ait pris le nom de Saint-Arnoul.

Structures et tenues

La Prévôté : un Grand Prévôt, un Clerc juré, un Receveur domanial, un Haut Sergent, trois Porte-étendards, deux Garde-marteaux, un Aumônier prieur, un Porte-clefs, un Appariteur.
La Commanderie du comté de Chiny, première dynastie : un Grand-Maître, un Grand Veneur. Ils portent une cape et un béret rouge (de gueule), truites et médailles d’or.
La Chevalerie du comté de Chiny : cape et béret azur, truite et médaille d’argent.
Les Ecuyers et Damoiseaux : pas de béret, cape sable, truite et médaille d’argent.
Les Gentes Dames du comté de Chiny : cape sable avec frange d’hermine et médaille d’argent.
Les nouveaux intronisés doivent effectuer un stage de deux ans pour accéder au grade de chevalier capé. Une période de cinq années, après introduction de la demande, est nécessaire pour accéder au rang de commandeur.

Buts et objectifs

Défendre le patrimoine et l’histoire, perpétuer les traditions de l’ancien comté de Chiny, organiser ou provoquer des manifestations artistiques et culturelles destinées à faire aimer et connaître Chiny en particulier et le Luxembourg en général.

Activités

Le chapitre annuel se tient en octobre dans une localité du « Grand Chiny ». Ce chapitre très majestueux et empreint d’une grande solennité. Après avoir prêté serment de fidélité, les intronises sont adoubés chevaliers et reçoivent la médaille frappée de deux truites ainsi que le diplôme qui atteste de leur nouveau titre. Les membres de la confrérie participent à des activités multiples :

  • Religieuses : Te Deum du 15 août, « Remuages » des reliques de saint Arnoul, organisation de la Saint-Nicolas des enfants, marché de Noël sur la grand’place de Bruxelle au profit des œuvres de la ville.
  • Archéologiques : plusieurs campagnes de fouilles dans la vallée de la Semois, organisations de nombreuses expositions et conférences.

La confrérie participe à la promotion de deux produits de bouche : la bière « La Hotteuse », brassée pour le millénaire de la ville de Chiny et la charcuterie gaumaise. Lors du 25ème anniversaire, une eau parfumée, « Parfum des Dames de Chiny », a été créée.

Principaux responsables

Monsieur Alfred Leroy, Grand Prévôt, rue Lieutenant Wampach 20 à 1200 Bruxelles (02/672.15.31)
Monsieur Jean-Marie Fox, Clerc juré, rue Guillame Demuylder 31 à 1160 Bruxelles (02/672.15.31)
Monsieur Jean-Marie Martin, Receveur domanial, av. des Dames Blanches 44 à 1150 Bruxelles (02/771.77.32)